© Julien DANIEL


Géorgie

Au mois d'août 2008, l'armée géorgienne du président Saakachvili attaque Tskhinvali, la capitale de l'Ossétie du sud, une région séparatiste du pays. Immédiatement, la Russie réplique massivement et penêtre sur le territoire géorgien. Un cessez le feu est signé. Les hostilités s'arrêtent mais l'armée russe occupe une grande partie nord du pays, jusqu'à la ville de Gori, à moins de 40 km de la capitale Tbilissi. Un retrait de ces troupes finira par avoir lieu et des centaines de géorgiens déplacés retrouveront leurs maisons pillées ou brûlées par les miliciens ossètes. D'autres découvertes, plus macabres encore, les attendent.

1 of 42  Previous | Next