© Julien DANIEL


Tbilissi, hôtel Iveria

En cette année 2002, en plein coeur de la capitale géorgienne, sur l'avenue Roustaveli, les Champs Elysées de Tbilissi, se dresse un imposant bâtiment, l'hôtel Iveria. Cet établissement, réservé autrefois aux apparatchiks de l'Union Soviétique, est devenu après la guerre d'Abkhazie un immense camp de réfugiés à ciel ouvert. Ici comme dans d'autres lieux de la ville, des centaines de géorgiens originaires de cette région sécessionniste s'entassent à 5 ou 6 dans chaque chambre, attendant depuis 10 ans un improbable retour dans leurs foyers.
En 2007, tous ont quitté les lieux contre une prime du gouvernement. Le bâtiment est revenu à sa fonction première puisqu'il s'agit aujourd'hui du grand hôtel Radisson, l'un des plus chers de la ville.

1 of 17  Previous | Next