© Julien DANIEL


BIOGRAPHIE

Julien Daniel est né à Paris le 25 février 1970.
Marié, père de 2 enfants, Zoé (14 ans) et Simon (18 ans).
Après des études d’audiovisuel, il commence la photographie en 1993. Il devient professionnel en 1997. Cette même année, il intègre le collectif l’Œil Public. Cette structure associative devient une agence photographique en 2001. Membre de l’agence jusqu’à l’été 2008, Julien participera à cette aventure collective pendant plus de 10 ans, rythmés par les projets personnels, les commandes de la presse ou du monde de l’entreprise.
A son actif, on peut citer plusieurs récompenses : World Press Photo en 2000 et 2001, Prix Kodak de la Critique en 2004, Prix Fnac Attention Talent en 2002. Il est lauréat en 2009 de la bourse du festival de la photo de mer à Vannes pour son projet sur l'île d'Okinawa au Japon.
Parmi ses principales réalisations, on peut mentionner son travail sur quatre saisons à Moscou (« 2 ou 3 choses que j’ai vues d’Elle »), son reportage à New York après le 11 septembre (NY, J +11) ou lors de la révolution Orange en Ukraine, ou encore son essai « Odessa-Odessa », réalisé en Ukraine et au Texas.
Début octobre 2008, Julien Daniel intègre l’agence MYOP.
Entre 2011 et 2013, en marge de son travail de commande, il a écrit et réalisé avec Vincent Rea un documentaire consacré à la frontière linguistique en Belgique (Une Histoire Belge). Ce film, diffusé au printemps 2014 sur LCP (La Chaine Parlementaire) et sur la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone) a rencontré un beau succès critique et public.
Il a réalisé entre l'été 2014 et l'été 2015 une nouvelle série : "un album de famille" sur ses proches et son quotidien, dans le cadre d'une correspondance photographique entretenue un an durant avec la photographe Stéphanie Gengotti. Leurs deux séries ont été présentées à l'automne 2015 au Point Ephémère à Paris dans le cadre du cycle d'expositions "MYOP in PARIS" qui marque le 10ème anniversaire de l'agence.
Le livre "Juste deux yeux" (novembre 2016) retranscrit cette correspondance à travers le regard et les mots du philosophe Jean-Luc Nancy.